Philippines: après la grippe porcine, les porcs porteurs du virus Ebola

Les porcs sont en danger d’être interdit partout dans le monde. Si la première mention de la grippe porcine en Egypte ont été exterminé des centaines de milliers de porcs, sans parler de ce qui va se passer avec la diffusion de l’information venant de l’Asie.

En particulier, à partir de Philippines, où il est le plus inquiétant n’est pas tant le virus comme la grippe H1N1, à la place de celui d’Ebola qui décime la population de porcs dans ces terres. Et l’inquiétant, c’est que, selon les experts, le virus évolue, et ont commencé à attaquer l’homme.

Les autorités de la santé dans les philippines ont subi des enquêtes de 141 personnes, 6 d’entre eux ont été détectés par les anticorps du virus, un signe clair que la contagion était là. Le virus Ebola est beaucoup plus dangereux qu’une simple grippe, et s’il devait être établi à ce danger, il n’y aura pas d’avenir pour la population de porcs. L’OMS a envoyé des observateurs pour surveiller la situation.

[Source: newsfood]

Laisser un commentaire